Forum des fous de mangas

Forum de toutes les séries et de tout les mangas existants .
 
PortailPortail  AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Dans les Beors...

Aller en bas 
AuteurMessage
Gandelfe
Admin
Admin
Gandelfe

Nombre de messages : 94
Age : 29
Localisation : Dudu mon amour tu es revenu! Je t'aiiiiiiiiime!
Date d'inscription : 13/08/2007

MessageSujet: Dans les Beors...   Lun 24 Sep - 9:44

Voici l'aventure de Gandelfe, peu après son arrivée en Alagaesia...

Gandelfe s’entraînait dans le désert du Hadarac à la magie noire et au combat avec son Maître, l’Ombre Durza, quand un Dragonnier maléfique vint demander leur aide, car il avait l’intention d’attaquer les montagnes des Beors, et leur donna rendez-vous là-bas…

Gandelfe était arrivée dans les Beors. Maintenant, elle attendait son Maître…
« Quand j’y pense, c’est la première fois que je viens ici. » se dit-elle.
Pour faire passer le temps, elle décida de s’entraîner à modeler les Ténèbres…
Elle fit d’abord une simple boule, puis réussit à en faire une flamme.
Durza arriva juste après sa disciple. Tout d’abord il ferma les yeux et laissa son esprit vérifier qu’ils n’étaient pas épiés. A priori, ils ne craignaient rien : personne dans les environs. Puis il se retourna vers son apprentie, et vit les formes qu’elle faisait avec les Ténèbres.

« C’est très bien Gandelfe ! Tu les maîtrise beaucoup mieux depuis notre entraînement. As-tu vu le petit diablotin qui nous a dit de venir ici ? »
Elle sursauta : décidément, elle commençait à comprendre pourquoi on les appelait les Ombres !
« Ah ! Vous voilà, Maître ! Non, je ne l’ai pas aperçu… »
Elle regarda autour d’elle un moment, puis dit à Durza :
« Maître, je sais pas vous, mais moi...j’ai un mauvais pressentiment… »
Durza regarda Gandelfe droit dans les yeux.
« Un Ombre n’as jamais peur ! Que 100 000 hommes se dressent contre nous, nous continuerons à combattre ! Vois la couardise de ces nains ! Nous campons dans leurs montagnes, et ils ne sont pas fichus de nous attaquer ! Nous ne craignons rien, je te le dit ! »
Gandelfe se retint de répondre à son Maître.
*Bon sang, ce qu’il m’énerve !! Il croit peut-être que je peux tout apprendre en même temps ? C’est vrai quoi, je ne suis Ombre que depuis deux jours !...il m’énerve…mais…oh bon sang ! Ce que je peux l’aimer !...* pensa-t-elle.
« Oui Maître, pardonnez-moi… » répondit-elle en baissant la tête.
Après un moment de silence, elle leva la tête vers Durza.
« -Que fait-on maintenant, Maître ?
-Maintenant, tu vas apprendre une technique d’esquive formidable : le clonage ! Ta mission, si tu l’accepte, est de créer un clone de toi-même avec les Ténèbres !
-Heu…un clone ? La forme la plus compliquée que j’arrive à faire avec les Ténèbres, c’est un oiseau ! Alors un clone de moi… Mais bon, ça coûte rien d’essayer…c’est d’accord !
-Je vais te faire une démonstration. Ainsi, tu comprendras exactement ce que j’attends de toi ! »
Durza sortit son poignard de sa botte et le planta dans le sol. La lame s’enfonça dans le sol comme dans du beurre, tellement elle était aiguisée. Il la récupéra aussitôt. A ses pieds se trouvait maintenant une fissure. Il leva les mains au-dessus de celle-ci et des Ténèbres s’en élevèrent. Elles tourbillonnèrent un instant autour de lui, comme pour s’approprier sa forme, puis elles se mirent de côté.
Un deuxième Durza venait d’apparaître. Celui-ci se mit d’ailleurs à parler :
« Comprends-tu, jeune apprentie ? »
Gandelfe était bluffée.
« Ouaou ! C’est…c’est complètement dément ! »
Elle regarda les deux Durzas tour à tour, ne sachant plus exactement lequel des deux était le vrai…
« -Mais…comment faites-vous exactement, Maître ?
-Le poignard est là pour ouvrir une faille dans le sol, permettant ainsi une connexion avec les Ténèbres, pour qu’elles viennent de l’extérieur et non pas de l’intérieur de moi-même. Bien sûr, je les domine, mais elles ne portent pas ma signature : elles peuvent se transformer en moi sans qu’on sente la différence ! De plus, cela ne coûte pas beaucoup d’énergie. Néanmoins, tu verras que cette technique a ses limites. En effet : un clone ne peut pas utiliser la magie noire, vu qu’il est fait de magie noire ! Il peut juste combattre à l’épée.
Allez, essaie toi aussi !

-D’accord, je vais essayer ! »
Gandelfe dégaina son épée et fit une entaille de vingt centimètres de long sur le sol. Les Ténèbres en sortirent et tournoyèrent autour d’elle, avant de prendre forme juste derrière elle. Les deux Gandelfes s’observèrent de la tête aux pieds.
La vraie Gandelfe dit alors :
« Mes cheveux sont vraiment aussi secs que ça ? »
Le clone rétorqua :
« Je suis ton double parfait, andouille ! Alors la réponse à ta question est oui ! »
Gandelfe se tourna vers son Maître et pour la première fois le vit se tordre de rire, ainsi que son clone.
« Maître, c’est pas drôle ! Comment je fais pour la faire disparaître ? ET ARRETEZ DE RIRE !!! »
Durza était plié en deux. La scène qu’il vivait était extraordinaire ! Devant l’insistance de Gandelfe, il se releva et se calma.
« -Hum hum…excuse-moi mon apprentie ! Pour t’en débarrasser ? Il suffit d’interrompre le contact magique…C’est étrange que tu ne contrôle pas ton clone. Pourtant il devrait t’obéir, vu que tu es l’original…
-Ben, faut croire que je suis pas assez autoritaire… » dit-elle en lançant un regard de travers au clone de Durza, qui essayait de rire en silence.
La fausse Gandelfe en rajouta :
« -Faut quand même avouer que t’es plus nulle que ce que je pensais ! »
Gandelfe (la vraie), lui lança un regard plein de haine et de mépris :
« -TU PEUX PAS LA FERMER HEIN , DIS ? CA ME FERAIT DES VACANCES !!! »
Aussitôt, le clone disparut aussi vite qu’il était apparut.
« -Ah, enfin ! »
Durza fit disparaître son clone d’un geste.
« -Ah bah, tu vois, quand tu veux tu peux ! Simplement, la prochaine fois, évite de prendre dix minutes : cela peut te conduire à ta mort…Tu manques d’autorité, c’est consternant ! Comme je n’ai pas envie, pour l’instant, que tu meures, je vais aussi entraîner ton autorité et ta volonté. Ton esprit doit devenir une barre de fer !!! Bien. Maintenant, essaie de pénétrer dans mon esprit et de me mettre à genoux. »
*De le mettre à genoux ? Il est dingue ou quoi ?* pensa t-elle.
« -Heu…Maître…je suppose que c’est pas pour rien que vous êtes le chef des Ombres ? Parce que je pense que je ne vais même pas réussir à entrer dans votre esprit… »
Gandelfe entendit Durza pousser un soupir exaspéré :
« -Mais ça ne veut pas dire que je ne vais pas essayer ! » s’empressa t-elle d’ajouter.
Elle se concentra donc, et essaya d’entrer dans l’esprit de Durza, mais se heurta à un mur de fer.
*Zut !*
Elle réessaya, et chercha cette fois une faille…une toute petite suffirait…
Durza sentait l’esprit de Gandelfe fureter autour de lui-même, dans le but de le faire plier. Il renforça encore sa barrière magique.
« -Alors ? Tu as du mal ?... »
Pour l’énerver, il baissa sa barrière et entra dans l’esprit de Gandelfe. Comme celle-ci était occupée à entrer dans le sien, il la fit danser la valse.
« -Hé ! Non mais ça va pas la tête, non ? »
Elle était énervée : non seulement elle avait du mal à entrer dans l’esprit de Durza, mais en plus, il s’amusait à lui faire danser la valse !
« -Au fait, Maître…je savais pas que les Ombres savaient danser ! »
Durza pénétrait dans l’esprit de Gandelfe comme dans du beurre. Elle ne lui opposait aucune résistance…
« -Ah, dans ma jeunesse, j’ai fait plein de choses…Sache juste que la valse est la danse impériale ! »
Durza se demandait si c’était vraiment à un esprit maléfique qu’il avait affaire.
*Bon, ça suffit maintenant ! Il s’est assez amusé !* pensa Gandelfe.
Soudain, une pensée lui traversa l’esprit :
*Oh non ! Il va découvrir les sentiments que j’ai pour lui !*
Aussitôt, elle essaya de le chasser de son esprit de toutes ses forces…il était vraiment coriace !
La sueur perlait sur le front de Durza. Gandelfe lui opposait une résistance ! C’était étrange, car juste avant l’arrivée de cette détermination, il avait senti une idée passer dans la tête de son apprentie…Malheureusement, il n’avait pas pu la saisir : elle avait été trop rapide. Décidément, elle passait du tout au tout ! Durza se retira de son esprit. Cela devenait trop dur pour lui de lutter.
« -Hé bien ! Comment as-tu fait pour me repousser, alors qu’avant je te dominais ?
-Heu…disons simplement qu’il y a des choses que je peux vous dire, et qu’il y a aussi des choses que je ne veux pas que vous sachiez. »
Gandelfe avait eu de la chance : si Durza était resté deux secondes de plus dans son esprit, il aurait facilement pu connaître la vérité.
« -Ainsi, c’est comme ça que tu réfléchis… Enfin soit ! Ce qui compte, c’est que tu sois capable de dominer cette volonté et de l’utiliser à bon escient ! Recréé-toi un clone ! Je veux qu’il ne parle pas sans ton autorisation, que tu le fasses bouger sans lui parler et qu’il combatte contre moi à l’épée ! »
Durza dégaina Archol’Braka. C’était maintenant qu’on verrait si elle était apte ou pas…
Gandelfe écarquilla les yeux de stupeur : c’était la mer qu’il lui demandait de boire ! Mais elle devina que c’était pour tester ses aptitudes qu’il lui demandait cela. Elle refit donc un clone d’elle qui apparut juste en face de Durza : elle fixa son clone des yeux et celui-ci, devinant ses pensées, dégaina son épée et attaqua Durza, visant tout de suite le cœur…
Il ne s’attendait pas à une manœuvre aussi rapide ! La fausse Gandelfe arriva et frappa le cœur de Durza…ou plutôt celui de son clone, qui s’évanouit dans les Ténèbres.
« -Et maintenant, que fais-tu ? »
En effet, Durza avait disparu : il pouvait être partout et nulle part… Il réapparut devant Gandelfe, visant sa tête…
« -Utilise ton clone uniquement ! »
Gandelfe recula de justesse pour éviter la lame d’Archol’Braka, mais lui fit quand même une longue entaille qui partait du côté de l’œil gauche jusqu’au bas du cou. Elle hurla en pensées à son clone qui disparut, puis réapparut très vite devant Durza et lui enfonça la lame de son épée dans le foie…
*Ouille ! Elle est dingue ? Le seul endroit qu’il ne faut jamais transpercer, c’est le foie ! C’est si douloureux qu’on est paralysé pendant plusieurs secondes !* pensa Gandelfe.
Et effectivement, son Maître avait l’air de ne même pas comprendre ce qu’il lui arrivait. Le clone de Gandelfe mit son épée sous la gorge de Durza et le regardait d’un air arrogant… Il ne s’attendait pas à cela. La lame le transperça de part en part. Les deux Gandelfes le regardait, fières d’elles-mêmes. Durza recula, se massant la plaie. Il stoppa l’hémorragie, sans toutefois suturer les plaies. Cela devrait tenir.
« -Alors comme ça, tu cherches ? »
Il tendit la main et une dizaine de clones apparurent autour de Gandelfe. Tous avaient une épée au poing. Ayant le même regard empli de haine, ils esquissèrent tous un saut, puis reculèrent et fendirent l’air avec leurs lames. La vague d’air se dirigeait vers les deux apprenties… Gandelfe fut prise de panique quand tous les clones de Durza l’attaquèrent en même temps. Sans s’en rendre compte, elle eut si peur qu’elle se

_________________
Gandelfe la Sage, Druidesse et Ombre, femme de Durza, Dragonnière de Drakka, fille de Jack Sparrow, Maître des Hadaracs et de Carine Corbata, Maîtresse des Druidesses.
http://lemondeadrukera.forumotion.com
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lemondeadrukera.forumotion.com
Gandelfe
Admin
Admin
Gandelfe

Nombre de messages : 94
Age : 29
Localisation : Dudu mon amour tu es revenu! Je t'aiiiiiiiiime!
Date d'inscription : 13/08/2007

MessageSujet: Re: Dans les Beors...   Lun 24 Sep - 9:46

(suite)
transforma accidentellement en flamme de glace teintée de magie noire. Ainsi, à chaque épée de clone qui la touchait, l’épée et le clone qui la tenait étaient changés en statues de glace. Lorsqu’elle se calma, elle reprit sa véritable apparence (toujours sans le vouloir), et se rendit compte qu’il n’y avait plus que trois clones debout devant elle. Par contre, son clone à elle avait été détruite par un Durza. Maintenant, elle était seule. Seule et terrorisée face à la colère de son Maître…
Tout près, l'elfe noire Delragone regardait les Ombres se battrent.
*Intéressant, décidément ! Je revois mon ancien Maître.*
Elle soupira.
*Peut-être se souviendra-t-il de moi ? Pff…aucune chance…*
Elle se cachait dans l’ombre des arbres, sa peau bleue facilitant la tâche. Elle s’approchait sans faire de bruit, son épée à la main. La lame noire scintillait.
*Intéressant, il appelle des clones. Voyons la suite !*
Elle sourit et regarda, attentive, la suite des évènements. Ses yeux albinos regardaient la scène, intéressés.
*Durza a toutes ses chances. Voyons l’Ombre qu’il entraîne !*
Elle ricana doucement, rengaina son épée et sortit son arc, ainsi que plusieurs flèches.
*On va voir !*
Delragone banda l’arc, sourit et tira une volée de flèches, qui filaient vers les combattants. Puis en vitesse elle changea d’endroit.
Elle regardait les flèches filer vers l’Ombre qui avait changé plusieurs Durzas clones en statues de glace.
*Ce n’est pas un adversaire à sous-estimer, pas du tout !*
Elle se concentra sur les flèches et les bouts des pointes s’enflammèrent. Elles arrivaient droit sur les Ombres. Les traits mortels étaient tout proches. Inquiète, Delragone était prête à les stopper.
*Qu’es-ce qu’elle fait ?*
Elle sortit son bâton de sorcier et sourit.
Durza dressa un mur de Ténèbres autour de lui et de Gandelfe pour les protéger.
« -Attention Gandelfe ! »
Les flèches ricochèrent contre la paroi. Il en fallait plus pour abattre des Ombres ! Il regarda celle qui les avait attaqués.
*Mmmh…c’est bizarre, j’ai l’impression de la connaître.*
Il fit disparaître son mur de Ténèbres. Gandelfe, dans ses bras, tremblait de fatigue. L’entraînement qu’elle avait subi l’avait poussée à utiliser toute son énergie ! Elle n’était pas apte à combattre et lui-même saignait du foie…
« -Qui es-tu ? Que nous veux-tu ? »
Delragone avança puis elle s'inclina.
« - Bonjour Maître Durza, je suis Delragone.»
Elle baissa la tête et continua :
« - Je voulais vous tester… A part ça, j'aimerais que vous terminiez ma formation…»
Gandelfe n'en pouvait plus...elle était complètement épuisée. Et comme par hasard, c'est ce moment là que sa magie blanche, Druka, choisit pour lui parler !
(Druka)**Hé hé hé ! Tu drague ouvertement ton Maître petite coquine?**
**Ca suffit Druka ! Laisse-moi tranquille ! Je suis trop fatiguée pour me chamailler avec toi...**
(Druka)**Bôôô! Si tu le prends comme ça, alors je te parle plus, na ! **
Gandelfe senti Druka s'enfouir dans son esprit, et s'endormir. Certes, elle l'agaçait, mais elle n'avait pas vraiment tort sur ce point : pour la première fois, elle était dans les bras de Durza, et elle s'y sentait si bien ! Mais elle savait aussi que si l'inconnu les attaquait, Durza ne pourrait pas les protéger, à cause de la blessure que le clone Gandelfe lui avait faite.
**C'est ma faute ! C'est donc à moi de réparer ma bêtise...**
Elle posa donc sa main sur la blessure de son Maître, et rassemblant les forces qui lui restaient, elle lança :
« -Weise heil! »
Aussitôt, la plaie se referma, et les dernières forces de Gandelfe la quittèrent, car elle les avait données à Durza. Elle leva difficilement la tête vers lui, et croisant son regard, lui sourit :
« -Pardon pour...la...blessure...j'ai... »
Elle ne parvint pas à terminer sa phrase. Elle avait si peu de forces, qu'elle préférait les garder pour respirer...
Delragone avança vers l'ombre et dit :
« - Bonjour Ombre ! »
Elle lui transmit un peu de son énergie et regarda la jeune Ombre. Puis, Delragone la contacta mentalement :
*Bonjour ! Je suis Delragone et toi ?*
La voix de Delragone était enfantine.
*Moi, c'est Gandelfe...merci !*
Elle se sentait déjà beaucoup mieux. Mais resta tout de même dans les bras de son Maître. Elle n'avait pas vraiment envie d'en sortir...vraiment pas du tout envie ! Elle s'y sentait bien, et en sécurité...
Elle leva la tête vers l’elfe :
*Tu l'as appelé Maître...mais...tu es une elfe!...c'est bizarre...*
Gandelfe ne savait pas trop quoi penser. Elle attendit donc la réaction de Durza.
Quoi ? C'était Delragone qui leur faisait face ? Comme elle avait changé depuis leur dernière rencontre... Gandelfe dans ses bras, il lui répondit :
« -Ainsi donc, tu voudrais que moi, Durza, je finisse ta formation? Et en quel honneur, s'il vous plaît ? »
Il regarda Gandelfe. Sa respiration s'était calmée et apparemment elle l'avait soigné...
« -Merci Gandelfe! » souffla-t-il en la posant délicatement à terre.
« - Ce serait pour devenir une guerrière complète. Beaucoup ont essayé de la terminer mais n'ont pas réussis. Vous seul avez la clé je crois, et se serait pour servir tout autant l'Empire.»
Elle sourit et répondit mentalement à Gandelfe :
*Oui, c’est Durza qui m'a éduquée : je suis une elfe maléfique, et j'ai renié les elfes pour rejoindre l'empire. A part ça Gandelfe, comment as-tu connu Durza si ce n'est pas indiscret ?*
Gandelfe s'assit un moment, le temps que sa tête cesse de tourner. Puis elle se leva, se plaça à droite de Durza et fixa l'elfe des yeux :
*J'étais à mon époque, le temps des Druidesses, il y a de cela 700 ans. Mais un jour, alors que je chassais avec trois autres Druidesses, j'ai vu comme un portail, mais constitué de fumée noire et rouge. Comme je suis un peu trop curieuse, je m'en suis approché et je l'ai traversé. J'ai alors vu que je me trouvais dans le futur : en Alagaesia, 700 ans plus tard. J'avais atterri en fait dans la cour du château de Galbatorix, à Uru'baen. J'ai traversé tous les couloirs avant de me retrouver face à une porte noire. Quand je suis entrée, je me suis retrouvée dans la salle du trône, avec le roi et ses 15 Ombres ! Evidemment, au début, ils voulaient me tuer. Mais j'ai réussi à leur faire comprendre que je pouvais les aider. Le roi m'a fait confiance et a ordonné à Durza de m'apprendre leur magie noire. Voilà !*
Elle regarda l'elfe et sourit.
*Pas courant, mais c’est mieux que moi !*
Elle la salua, la fixant de ses yeux d'albinos.
*Heureuse de te connaître ! Excuse-moi de l'arrivée de tout à l'heure : je n'aime pas arriver normalement, c’est d'une banalité déconcertante !*
Elle s'étira un bon moment et joignit ses mains devant elle.
*Tu es très puissante. Je crois même plus que moi ! Oui, plus forte…*
Durza était exaspéré. Delragone ne voyait-elle pas qu'il avait déjà une apprentie ?
« -Je ne vois pas ce que je peux encore t'apprendre. Je t'ai appris tout ce que je savais à l'épée et je ne sais pas ce que tu veux d'autre. »
Il vit Delragone regarder Gandelfe. Apparemment, elles se communiquaient intérieurement. Elle continua à parler mentalement à Gandelfe :
*Fais attention à Eragon : il est très dur a combattre ! Que comptes-tu faire après la fin de ton apprentissage ? Je serais heureuse de faire chemin ensemble avec toi…*
Gandelfe ricana en entendant le nom d'Eragon. Son visage se crispa, déformé par la haine. On aurait dit qu'elle était possédée par le diable :
« -Ce sale petit morveux? Il ne me fait pas peur ! J'espère pour lui que nos chemins ne se croiseront jamais ! Car si cela doit arriver...il mourra. Les habitants d'Alagaesia l'appelle 'le tueur d'Ombre' et il se fait lui-même appeller 'Du Sùndavar Frehor', la Mort des Ombres... mais moi, bientôt on m'appellera 'Du Shur'tugal Frehor',... La Mort des Dragonniers... » dit-elle à voix haute.
Puis elle éclata de rire : mais un rire...à glacer le sang du plus cruel Ombre qui soit! Un rire sadique, où se lisait la haine d'un ennemi, l'envie de le tuer, de le faire disparaître à jamais, d'éliminer toute joie et tout espoir, de le regarder se tordre de douleur et de l'achever ensuite comme un chien...
« -Et je vais même te dire autre chose Delragone : quand il sera à ma merci, je le torturerais longtemps, très longtemps et très lentement : je veux l'entendre me supplier, implorer ma pitié. Et ensuite, je l'achèverais, je l'égorgerais comme un chien, je le saignerais comme un porc et je boirais son sang jusqu'à la dernière goutte... »
Durza sourit en entendant le rire de Gandelfe : enfin, elle devenait une véritable Ombre ! Il s'assit, car demeurer debout lui devenait pénible. Il se massa les côtes pour avoir moins mal.
Gandelfe était d'une humeur sadique incroyable ! Par ailleurs, sa rage lui rendait encore plus de forces.
(Druka)**Gandelfe, voyons ! Qu'es-ce que ta mère dirais si elle te voyait aussi méchante ? Tu n'as pas honte ? Les druidesses sont censées être gentilles, tu te souviens ?**
*Ah oui ? Même avec les Hadaracs ?* rétorqua Gandelfe mentalement.
(Druka)**Heu...rôôô, c'est une exception et tu le sais ! Ce sont les pires mages noirs qui aient existé !**
*Dont papa a fondé la caste, et en a été le premier ! Et ça, tu le sais aussi !*
(Druka)**Mais pourquoi tu déteste tant ce jeune homme là... heu... Eragon, c'est ça ?**
*Oui c'est ça ! Et il y a une excellente raison pour laquelle je le hais !*
Gandelfe vérifia que son Maître ne faisait pas attention à elle.
*Bon, écoute : il y a deux semaines, je voulais demander quelque chose à mon Maître. Mais quand je suis entrée dans sa chambre, il dormait déjà...*
(Azrud)**Ouahou ! Je devine déjà la suite ! T'en as profité pour te rincer l'oeil, hein petite cochonne ?**
*Toi ferme-la, je veux pas t'entendre!...Il n'empêche qu'il avait une blessure : juste à l'emplacement du cœur...*
(Druka)**Mais...comment il a fait pour survivre?**
*J'en sais rien...mais le pire, c'est ça: cette blessure, elle n'était même pas fermée! Il avait juste stoppé le saignement !*
(Druka)**Mais comment tu peux être sûre que c'est le jeune Dragonnier qui lui a fait ça?**
Gandelfe serra les poings.
*Eragon et toute l'Alagaesia étaient persuadés que mon Maître était mort...c'est quand la rumeur du 'Tueur d'Ombre' à commencée à circuler dans les villages que j'ai compris que c'est ce sale morveux qui lui avait fait ça...*
(Azrud)**Heu...Gandelfe!**
*Tais-toi!*
(Azrud)**Oui, mais...**
*Je t'ai demandé de te la boucler! T'es sourd ou tu le fais exprès ?*
(Azrud)**Gandelfe...Durza te regarde bizarrement...**
Elle leva la tête et vit qu'effectivement, son Maître la regardait d'un air étrange...Avait-il entendu sa conversation avec sa magie blanche et sa magie noire? Durza regardait Gandelfe. Elle avait le regard vide, mais semblait malgré tout en proie à une agitation intérieure. Que se passait-il en elle ? Delragone lui avait-elle dit quelque chose qui la troublait ?
« -Qu'y a-t-il Gandelfe ? Tu sembles absente...
-Oh ! Heu...je...non, ce n'est rien Maître.»
*Ouf ! Il n'a rien entendu !* pensa-t-elle.
(Druka)**Heureusement qu'il n'as rien entendu! Tu imagine un peu ce qu'il aurait fait ?**
*Druka ferme-la, s'il-te plaît! Sinon il va me poser trop de questions !*
(Azrud)**Ouais! Et tu sera obligée de lui dire que tu l'as espionné et que tu t'es rincé l'œil ! Ooooo, la vilaine petite pervers !**
*Azrud! Ferme-la immédiatement ! Et déjà, je ne l'ai pas espionné ! Je l'ai juste regardé dormir...*
Mais Gandelfe sentait bien qu'un jour ou l'autre, il faudrait qu'elle lui dise.
"Heu...Maître ? Je...j'ai...quelque chose à...vous dire..."
Elle hésitait, mais sentait le regard de Durza sur elle.
Delragone leva la tête vers le ciel et aperçu un point…

A suivre…

_________________
Gandelfe la Sage, Druidesse et Ombre, femme de Durza, Dragonnière de Drakka, fille de Jack Sparrow, Maître des Hadaracs et de Carine Corbata, Maîtresse des Druidesses.
http://lemondeadrukera.forumotion.com
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lemondeadrukera.forumotion.com
adalou

adalou

Nombre de messages : 24
Age : 28
Localisation : toujours près de toi ...
Date d'inscription : 08/08/2007

MessageSujet: Re: Dans les Beors...   Mer 26 Sep - 12:58

Trop coooooollllll !!!!!!
Je veux la suite !!!!!
Maintenant je suis accro de ta fic , je ne peux plus vivire sans connaitre la suite , alors dépêche toi de fanficsier , sinon , je me fache ....

Mais par contre , évite la couleur bleue claire , ça fait un peu mal aux yeux à la longue et on voit pas très bien ....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gandelfe
Admin
Admin
Gandelfe

Nombre de messages : 94
Age : 29
Localisation : Dudu mon amour tu es revenu! Je t'aiiiiiiiiime!
Date d'inscription : 13/08/2007

MessageSujet: Re: Dans les Beors...   Mer 26 Sep - 13:46

Désolée Adalou, mais il n'y a pas de suite! Ceci est un sujet que j'ai fait avec Durza et Delragone, sur l'un des forums Eragon. Malheureusement, Durza à été banni et le sujet est mort. Mais je vais faire une autre fanfic où Durza va découvrire les sentiments de Gandelfe à son égard...J'en dit pas plus pour l'instant. Very Happy Twisted Evil

_________________
Gandelfe la Sage, Druidesse et Ombre, femme de Durza, Dragonnière de Drakka, fille de Jack Sparrow, Maître des Hadaracs et de Carine Corbata, Maîtresse des Druidesses.
http://lemondeadrukera.forumotion.com
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lemondeadrukera.forumotion.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Dans les Beors...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Dans les Beors...
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Haïti: un camion plonge dans une rivière, des dizaines de victimes
» ET LA VERITE SORT DU PUIT/SOU MENSONGE DANS GNB CONTRE ATTILA
» haiti dans les annees 50
» Les changements climatiques menacent le tourisme dans les Caraibes
» Le poids de la Digicel dans la fiscalite haitienne

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des fous de mangas :: Fanfics de toutes les séries :: Eragon la lignée continue-
Sauter vers: